Code du mot est le livre, où on élucide
des secrets des langues du monde

Avis

  • Natalia Seytakhmetova
    chercheuse principale de l’Institut de philosophie

    Olzhas Omarovitch avec propre à lui emphase ontologique entraîne le lecteur aux événements du texte, dans lequel se cré l'histoire de l'humanité au moyen des signes, symboles, lettres. Le comparatisme des signes réalisé dans le livre, reconstruit l'idée de complémentarité des cultures et les langues, l'idée «de la parenté génétique et culturelle des peuples partis sur les recherches de la Patrie du Soleil à l'Est... Voir plus

  • Lev Anninskiy
    censeur

    «Le poète s'est trouvé sur le croisement des cultures, sur le croisement des traditions : il a heureusement cumulé beaucoup en soi-même à la fois: une jeune ardeur et une instruction lettrée … et une expression associative du style poétique répandu aujourd'hui … et une amour philologique aux textures mondiales, où Pouchkine se rencontre chez Soulejmenova avec Tchokan Valikhanov, Konfoutsiy et Tagor … et une spécificité locale steppique»

  • Konstantin Simonov
    écrivain

    «Pour moi l’essentiel dans le livre est une approche de l'histoire – rigide et juste en même temps. La façon de poser la question dans votre livre, le regard sur l'histoire, qui pas du tout comme un timon: où tourné, le dos et à gauche, sont proches et graves à moi à un écrivain soviétique, à un homme enfin, qui dès son enfance est passionné de l’histoire de son peuple, telle comme elle est, parfois douce et parfois acide».